Magny-Cours août 2018 - Coupe de France Promosport 1000cc

Essais libres

Le vendredi je prends plusieurs séances d'essais libres. J'ai un problème de frein dès le 3ème tour où le levier arrive en butée. Il fait très chaud. C'est le liquide de frein qui ne supporte pas la chaleur et l'intensité des freinages. Je purge une première fois les freins mais le même problème persiste à la séance suivante. Je décide de purger avec un liquide différent. Cela résout heureusement le problème et le freinage est maintenant constant. C'est juste dommage d'avoir gaspillé 2 séances à cause d'un mauvais liquide de frein.

Qualification

Le samedi matin je pars pour 20 minutes de qualifications. Je me qualifie 57 sur 61 pilotes en 1'52"586. Je suis déçu car c'est 3 secondes plus lent que mon chrono de l'an passé.

Demi finale

La demi finale a lieu le samedi en début d'après midi. Je suis 28ème juste derrière Damien sur la grille. Je prends un départ correct et je gagne 3 places au premier tour. Je suis derrière un groupe de 4 pilotes dont Damien qui est juste devant moi. On se bataille bien puis j'arrive à prendre la tête du groupe petit à petit. Les pilotes devant sont beaucoup trop loin pour que je puisse les rattraper. Au passage de la ligne je vois qu'il me reste 5 tours à tenir pour conserver ma position. Par deux fois Natacha me fait les freins à Adelaïde mais j'arrive à croiser à la sortie. Au dernier tour je ferme les portes et j'arrive à garder ma 21ème place juste devant Damien. La course fût bonne et j'améliore mon chrono en 1'49"608.

À la lutte avec Damien.

Consolante

Le dimanche matin a lieu la consolante où 8 pilotes sont repêchés sur 22. Je suis 4ème sur la grille et cette-fois ci juste devant Damien. Je prends un bon départ où je passe en 2ème position. J'élargi trop à la sortie d'Estoril et je suis obligé de couper sur les vibreurs ce qui me fait perdre une place. Je suis 3ème au premier tour et je crois dur au repêchage. Malheureusement je loupe mon freinage à Adelaïde où 3 pilotes me passent. Je manque de régularité et je perds encore quelques places. Au dernier tour j'essaie d'accélérer plus fort que d'habitude à Estoril pour essayer de reprendre le pilote devant au freinage suivant. L'arrière glisse, je suis obligé de couper. J'améliore quand même mon chrono en 1'49"399 ce qui est le point positif mais il faut je sois plus régulier car c'est ce qui m'a coûté le repêchage.

Crédits photos Étienne Maurin et l'art de l'instant.